INTERVENANTS.

LAMYA ESSEMLALI​

Présidente de Sea Shepherd France

L'association Sea Shepherd France a pour objet de soutenir financièrement, logistiquement et humainement les campagnes internationales de Sea Shepherd Global, mais aussi de travailler sur des enjeux locaux. Un défi particulièrement important au regard de l’énorme territoire maritime français, le 2ème plus vaste au monde avec près de 11 millions de km2.

Lamya Essemlali est cofondatrice et Présidente de l'antenne française de Sea Shepherd et codirectrice de Sea Shepherd Global. Titulaire d’un master en Sciences de l’Environnement et spécialisée en Conservation de la biodiversité, Lamya Essemlali a participé et/ou organisé plus d’une dizaine de missions en mer au niveau international : Antarctique (chasse baleinière), Iles Galapagos (protection du parc marin classé à l’Unesco), Iles Féroé (plus grand massacre de mammifères marins en Europe), Méditerranée (protection du thon rouge, braconnage… ), ...

Elle anime de nombreuses conférences sur le thème de la protection des océans, seule ou aux côtés du capitaine Paul Watson, dont elle est également l’interprète. Lamya Essemlali est aussi l’auteure de deux livres d’entretiens avec le capitaine Paul Watson « Entretien avec un pirate » et « Sea Shepherd, le combat d’une vie » aux Editions Glénat .

NICOLAS FORIEN

Porte-parole du collectif "Oui au train de nuit"

Enseignant-chercheur en mathématiques à l'Université d'Aix-Marseille, Nicolas Forien est aussi amateur de voyages et de vélo. Habitué des trains de nuit, il est convaincu que c'est le moyen de transport de l'avenir pour les longues distances en France et en Europe, et milite donc depuis plusieurs années au sein du collectif "Oui au train de nuit".

Atelier : "Le voyage en train : solution rêvée d'un séjour bas-carbone ?"

LIONEL FLASSEUR

Directeur Général d'Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme

Formé à l’école Mars Alimentaire avant de participer à l’aventure Lastminute.com, Lionel Flasseur est un fin connaisseur du monde du tourisme. Il est passé par les Aéroports de Lyon, la création d’agences de voyages et la promotion de la métropole de Lyon à l’international avant de prendre la direction d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme voici quatre ans et récemment la présidence d’Essentiem. Il est par ailleurs administrateur dans plusieurs organisations notamment Handicap International et France Montagnes.

Atelier : "Espaces naturels sensibles : trop de touristes tue le tourisme ?"

SOLINE ARCHAMBAULT

Directrice du Réseau des Grands Sites de France

Titulaire d’une Maîtrise en droit privé et d’un Master en Administration Internationale, Soline Archambault est d’abord responsable export au sein d’une entreprise britannique où elle anime un réseau international avant de se réorienter vers le monde de la culture et du patrimoine. Elle obtient en 2005 un Master Européen en Tourisme, Culture et Environnement à l’IREST (Paris 1 Panthéon-Sorbonne), spécialisé en Valorisation touristique du patrimoine naturel et culturel, et intègre le Réseau des Grands Sites de France (RGSF) en 2006. Au poste de responsable de la communication et des partenariats, elle participe pendant plus de 10 ans au développement du RGSF, avant d’en être nommée directrice en juillet 2018.

Atelier : "Sites naturels sensibles : trop de touristes tue le tourisme ?"

THOMAS MALGRAS

Chef de projet Rouen Capitale Européenne de la Culture 2028

Conservateur du patrimoine et historien de formation, Thomas Malgras débute sa carrière en 2005 à la Ville du Havre, en tant que médiateur de l’architecture et du patrimoine, au sein du label Ville d’art et d’histoire. Il prend en charge en 2012 la préparation des 500 ans de la fondation du Havre (1517-2017), puis dirige à partir de 2015, le Groupement d’Intérêt Public « Un été au Havre » structure dédiée au pilotage de l’événement et à ses suites désormais annuelles.

Thomas Malgras pilote depuis 2019, au sein d’une association dédiée, la candidature de Rouen au titre de Capitale Européenne de la Culture pour 2028, continuant à explorer les liens entre patrimoine, culture, tourisme et développement territorial.

Atelier : "Quelles transformations pour le tourisme dans les métropoles ?"

BENOIT LAIGNEL

Professeur des Universités en Géosciences et Environnement et Vice-Président de l'Université de Rouen Normandie en charge du Développement Durable et de la Responsabilité Sociétale (DD&RS).

Le Docteur Benoit Laignel est Professeur à l'Université de Rouen Normandie. Il est membre de plusieurs réseaux scientifiques internationaux, nationaux et régionaux, notamment : membre/expert de l’IPCC/GIEC, Co-Président du GIEC normand à l’initiative de la Région Normandie, Président du GIEC local de la Métropole de Rouen Normandie dans le cadre de la COP 21 locale de la Métropole en partenariat avec le WWF et l’ADEME.

Le Professeur Laignel a participé ou participe à 42 programmes scientifiques. Ses thèmes de recherches portent sur : le changement climatique et les ressources en eau et les aléas/risques (inondation, érosion) du domaine continental jusqu’au littoral, le suivi de l’hydrodynamique et de l’évolution morpho-sédimentaire des zones côtières et estuariennes par une approche multi-capteurs (terrain, caméra vidéo, drone, Lidar et satellites).

Table-ronde sur l'Adaptation

CATHERINE ROMEYER​

Chargée de développement Tourisme Responsable pour ONLYLYON

Après avoir œuvré au développement d’un Tourisme de Proximité sur le territoire métropolitain de Lyon, Catherine accompagne désormais la destination dans une transition vers « un tourisme + responsable ».

Le tourisme urbain doit se réinventer et répondre aux attentes actuelles de réduction d’impacts et de responsabilité sociétale.

Une démarche progressive, co-construite avec tout l’écosystème touristique, les habitants du territoire et les visiteurs pourra sans nulle doute opérer efficacement cette transition. 

Atelier : "Quelles transformations pour le tourisme dans les métropoles ?"

NADEGE AILHAUD​

Gérante de la Scop Ekitour

Ekitour est une agence de voyage en tourisme social et solidaire qui milite depuis plus de 45 ans en faveur du droit aux vacances pour toutes et tous en organisant des séjours en France et à l’étranger. En 2021, suite à la crise sanitaire qui change les perspectives vers un nouveau type de tourisme, et à l’occasion de l’année européenne du rail, Ekitour fait un pas de plus vers un tourisme durable et local avec la création d'un catalogue A PORTEE DE RAILS mettant en avant les séjours « Slowtourisme » en étroite collaboration avec la plateforme « Les Oiseaux de Passage ». 

Atelier : "Le voyage en train : solution rêvée d'un séjour bas-carbone ?"

JULIEN AURAY

Responsable du pôle Communication et Ingénierie au Comité Régional de Tourisme de Provence-Alpes-Côte d'Azur

Haut-savoyard d’origine et géographe de formation, Julien Auray a migré dans le Sud de la France au démarrage de son parcours professionnel qui l’a conduit à l’Agence de Développement Touristique des Alpes de Haute-Provence, véritable laboratoire du tourisme durable. En 2008, il rejoint le Comité Régional de Tourisme Provence-Alpes-Côte d’Azur pour structurer et développer la filière écotourisme avant de prendre en charge, il y a 3 ans, le pôle communication et ingénierie… avec un œil toujours très attentif au développement d’un tourisme plus responsable.

Atelier : "Sites naturels sensibles : trop de touristes tue le tourisme ?"

BRIGITTE BLOCH

Présidente de l'Office de tourisme et des congrès de Bordeaux Métropole

Diplômée de Sciences Po, Brigitte Bloch a travaillé dans plusieurs collectivités locales en France avant de diriger le Comité Régional de Tourisme d’Aquitaine jusqu’en 2017.

Depuis juillet 2020, elle est conseillère municipale déléguée à la mairie de Bordeaux, en charge du tourisme et de l’économie du vin, vice-présidente de Bordeaux Métropole en charge du tourisme, des événements et équipements métropolitains et Présidente de l’Office de tourisme et des congrès de Bordeaux Métropole. Dans ce cadre, elle a lancé, au printemps 2021, une démarche participative pour revoir la stratégie de la destination et faire de Bordeaux métropole un territoire reconnu pour le développement durable et équilibré de son activité touristique, au bénéfice des visiteurs et des habitants.

Atelier : "Quelles transformations pour le tourisme dans les métropoles ?"

NATHALIE WORTHINGTON​

Directrice du Centre Juno Beach

Directrice du Centre Juno Beach depuis 18 ans, Nathalie Worthington a pris conscience il y a une vingtaine d’années que l’on ne vit pas dans un monde en Paix si les équilibres écologiques ne sont pas respectés. Aujourd’hui, ce sont les désordres écologiques dans lesquels vont vivre ses enfants qui la font réagir. Pour cela, elle souhaite faire du Centre Juno Beach le premier musée des plages du Débarquement engagé dans une démarche responsable au niveau social et environnemental, grâce à une stratégie globale de développement durable qui passe notamment par le calcul et la limitation de son empreinte carbone. 

Atelier : "Musées, sites de visite : engagez-vous !"

FRED LIZEE

Directeur des Expériences de Kappa Club

 

Fred Lizée travaille dans les voyages d'aventure responsables depuis 12 ans, avec des expériences professionnelles en Europe, en Asie et en Australie, désormais Directeur des Expériences pour Kappa Club.  Véritable passionné par les expéditions outdoor, les voyages communautaires et les projets de tourisme disruptifs, il a aussi créé un concours digital de brainstorming pour les étudiants internationaux sur le tourisme d'aventure durable, le New Explorer Challenge. Ce projet appelle la nouvelle génération à innover pour un tourisme plus éthique. En parallèle, Fred a également co-créé le premier collectif de freelances spécialisés dans le tourisme, et participe aux formations de tourisme responsable pour les agents de voyages avec ATR.

Atelier : "S'adapter aux crises et préserver l'humain dans les métiers du tourisme"

HUBERT VENDEVILLE​

Directeur de Betterfly Tourism

Ingénieur en Sciences et Génie des Matériaux en 2003, Hubert a complété sa formation par un Master spécialisé en Management du Développement Durable en 2007. Après une expérience de consultant puis de directeur d'une agence de conseil en éco-conception et analyse de cycle de vie, Hubert crée en 2011 Betterfly Tourism. L'objectif de l'entreprise est de faire passer à l'acte le plus grand nombre de professionnels en levant les freins classiques des acteurs. Ainsi, Betterfly Tourism a développé des méthodologies, des outils, des formations et des accompagnements favorisant le passage à l'acte. 

Atelier : "S'adapter : les indicateurs de demain pour une destination 

OLIVIER GANGNARD​

Responsable Accueil des Jeux à la délégation générale aux JO et JOP et aux grands événements de la Ville de Paris

Les grands événements internationaux constituent pour les collectivités des leviers de création de valeur, lorsqu’elles décident de les intégrer à leurs stratégies globales et sectorielles de développement. Investir ces segments permet de susciter l’engagement et la cohésion des professionnels, des clientèles et des citoyens, et l’écriture d’histoires collectives pour leurs communautés de destins.

Démarches de développement durable (emploi, formation, innovation, ESS, culture), Stratégies RSO et RSE, accueil et promotion touristique sont des ingrédients stratégiques pour mobiliser les réseaux et concevoir et délivrer des programmes d'accompagnement responsables et générer de l'héritage pour les grands événements.

Atelier : "Les grands événements sportifs : quels impacts dans la durée ?"

DOMINIQUE THILLET

Directeur du pôle Data-Décision-Destination du Comité Régional du Tourisme et des Loisirs d'Occitanie

Aménageur de formation, Dominique Thillet travaille depuis plus de 25 ans dans le tourisme. En charge du pôle 3D (Data Décision Destination) au CRTL Occitanie, il anime notamment le dispositif d’observation de l’économie touristique.

La crise Covid a révélé la fragilité d’un modèle uniquement tourné vers la croissance et impose une réflexion de fond aux acteurs concernés par le développement du tourisme. Le CRTL Occitanie s’est donné pour ambition d’appréhender l’économie touristique sous un angle nouveau, en intégrant toutes les dimensions d’une activité bien spécifique et en s’efforçant d’intéresser toutes les parties prenantes à son évolution. Mieux comprendre l’activité pour mieux en maîtriser les externalités (pas toutes négatives, rappelons-le !) fait partie des objectifs prioritaires du CRTL pour les années qui viennent.

Atelier : "S'adapter : les indicateurs de demain pour une destination"